Citroën DS

Développement Durable

Développement Durable

Notre démarche d’éco-conception

Dès les phases de conception, nos équipes techniques œuvrent pour limiter autant que possible l’impact des véhicules sur l’environnement, cela à chaque étape de leur cycle de vie.

Réduire les émissions de CO2 est un impératif. Nous agissons pour cela sur plusieurs leviers : maîtrise de la masse, efficacité des motorisations, amélioration de l’aérodynamisme… Notre objectif : privilégier des solutions efficaces, fiables et adaptées aux différents marchés, afin de répondre de manière globale à l’enjeu de l’effet de serre.

Technologies d’avenir

Nos ingénieurs travaillent activement sur des solutions technologiques visant des ruptures fortes en matière d’impact environnemental de l’automobile. Le déploiement du système Stop & Start dès 2010, des solutions hybrides dès 2011 ou encore des projets de véhicules zéro-émission doivent permettre à la marque DS de conforter sa position sur le segment des véhicules hybrides faiblement émetteurs de CO2.

Utilisation des ressources et recyclabilité

Outre une meilleure maîtrise des consommations et des émissions de CO2 et d’autres polluants, notre politique d’éco-conception vise à optimiser l’utilisation des ressources naturelles grâce à une sélection attentive des matériaux qui entrent dans la composition des véhicules. Nous nous efforçons également à réduire l’impact potentiel des véhicules hors d’usage (VHU) sur l’environnement en favorisant leur recyclabilité.

Exemple : Nouvelle DS 4

Afin de réduire l’empreinte écologique des matériaux par l’utilisation de matériaux recyclés et naturels, dès la conception du véhicule, un effort particulier a été engagé afin de limiter autant que possible l’impact de la Nouvelle DS 4 sur l’environnement.
Votre Nouvelle DS 4 comporte en moyenne 29 % de matières recyclées et naturelles au global véhicule.
En particulier, sur les 200 kg de polymères, on compte environ 15% de matières recyclées et naturelles présent sur le véhicule, réparties en :
– 40% de matériaux naturels
– 60% de matériaux recyclés

Votre Nouvelle DS 4 respecte votre conscience écologique. Elle a été conçue de manière à réduire fortement son impact environnemental dans les domaines du recyclage et des matériaux employés dans sa fabrication avec des actions visant à :
– Favoriser le recyclage du véhicule en fin de vie;
– Maitriser et suivre la composition des substances utilisées;
– Avoir du résultat: en termes de valorisation et de recyclabilité.

 Les usines ISO 14001

Un système de management environnemental est en place sur tous nos sites de production. Il est fondé sur la norme internationale ISO 14001, laquelle est un standard de management et d’organisation mondialement reconnu.

Engagée depuis plus de dix ans, la démarche de certification est arrivée à maturité dans nos usines, toutes certifiées ISO 14001 depuis fin 2007. Cette norme (créée en 1996) nécessite de mettre en oeuvre des moyens de surveillance, de contrôle et de mesure des effets des processus sur l’environnement. Pour ce faire, son application nécessite une formation appropriée de l’ensemble du personnel.

L’industrie automobile recouvre des activités diverses : fonderie, usinage, emboutissage, ferrage, traitement de surface, peinture, montage… Si l’exploitation de ces installations ne représente pas de “hauts risques pour l’environnement” (au sens défini par la directive européenne de 1996 dite Seveso), elle génère une série d’impacts environnementaux que nous nous attachons à maîtriser au mieux :

1) Ateliers de peinture : depuis 1995, nous avons réduit de plus de 50% les émissions par véhicule de Composés Organiques Volatils (COV) issus des solvants de peinture.

2) Fonderies : grâce à l’utilisation d’équipements de haute technologie (torche à plasma) et au développement des moyens de contrôle, nous avons pu réduire notablement les émissions de poussières de fonderie.

3) Consommation d’eau : économiser l´eau est un objectif majeur pour chacun de nos sites industriels. Cette politique a permis, depuis 1995, de diviser par 2,5 la consommation d´eau par véhicule produit.

4) Valorisation à 94% des déchets de production : nos usines génèrent environ 700 000 tonnes de déchets métalliques par an qui sont valorisés en sidérurgie et en fonderie. Pour les autres déchets, les filières de valorisation en absorbent 82%. Au cumule, le taux de valorisation est de 94%.

Le développement durable au cœur du réseau

Le réseau de la marque DS et de son partenaire Citroën prend des engagements forts afin de participer activement à la politique environnementale de la Marque jusqu’à la fin de vie du véhicule.

Nous nous engageons sur trois critères majeurs en termes de gestion environnementale :
– le tri afin de récupérer et de collecter les déchets automobile dans le réseau via des organismes agréés ;
– la conformité réglementaire pour un réseau en adéquation avec les réglementations nationales et européennes ;
– la traçabilité afin de pouvoir suivre la vie des déchets et s’assurer ainsi de leur bon recyclage.

Prise de conscience et responsabilité
Lors du Mondial de Paris 2008 , nous avons introduit introduit une démarche environnementale “GreenPact”. Son objectif : aider le réseau commercial hexagonal de la Marque à se conformer aux évolutions de la législation et à mieux maîtriser ses impacts environnementaux (gestion des déchets, stockage de produits chimiques, traçabilité des pièces hors d’usage…).
Pour cela, GreenPact s’appuie sur une série complète d’outils de sensibilisation et facilite les contacts entre le réseau et d’autres acteurs spécialisés (organismes de collecte, de traitement de fluides frigorigènes…).

Collecte et gestion

Depuis plus de quinze ans, a été la mis en place une organisation afin d’assurer la collecte et le traitement des Véhicules Hors d’Usage (VHU) dans des conditions environnementales plus favorables.
La collecte et le tri des déchets issus de l’activité d’entretien et de réparation sont organisés selon les méthodes de gestion des Produits Hors d’Usage (PHU) et déployés en France dans le cadre des GreenPact.

Dépollution

La conception de chaque véhicule tient compte de l’étape de dépollution en fin de vie et fait l’objet d’une quantification de son aptitude à la dépollution. Un exemple : le point du réservoir le plus bas est marqué physiquement de manière à faciliter sa vidange. De même, pour chaque élément devant être extrait lors de l’étape de dépollution, une gamme de démontage est développée par nos ingénieurs en amont.